Les Matelots de la Dendre

Les Matelots de la Dendre

L'opérette

Le répertoire

Les compositeurs

Les artistes

La Fille du Tambour Major

(Jacques Offenbach)

Opérette en 3 actes et 4 tableaux

Livret de Alfred Duro et Henri-Charles Chivot

Créée le 13 décembre 1879 au Théâtre des Folies Dramatiques - Paris

L'action se passe en Lombardie en 1806, pendant l'occupation autrichienne, au moment où les troupes napoléoniennes envahissent la Lombardie.

Acte I

    Le couvent de Biella dans le nord de l'Italie

    Stella, la fille du duc della Volta, est la plus jolie, mais aussi la plus malicieuse des pensionnaires du couvent. En cet après-midi du 11 juin 1800, la prieure la fait enfermer dans la lingerie pour avoir chanté une chanson séditieuse à la gloire des troupes françaises du premier Consul, qui viennent secouer le joug autrichien auquel le pays est soumis.

    Le jardinier vient justement annoncer que les Français approchent du couvent. La prieure rassemble son troupeau, le fait sortir par le potager pour rejoindre un couvent voisin, en oubliant Stella, tandis que les soldats frappent à la grande porte.

    Les soldats découvrent Stella. D'abord apeurée, la jeune fille est vite rassurée par l'attitude bienveillante des Français. Elle leur fait les honneurs du poulailler et du cellier. Le lieutenant Robert est très empressé auprès de Stella, ce qui déplait fort à la vivandière Claudine. Le tambour Griolet essaie en vain de lui faire comprendre qu'elle n'a aucune chance avec le lieutenant, et qu'elle ferait plutôt mieux de jeter ses regards de son côté.

    Le tambour-major Monthabor raconte à Griolet et Claudine que jadis il était teinturier de son état et marié à une blanchisseuse qui lui a donné une petite fille. Mais le ménage se querellait. Ils divorcèrent. Puis Monthabor partit à la guerre. Au retour d'une campagne, il s'aperçut de la disparition de son ex-femme et de sa fille. Il est sans nouvelle de cette dernière, aujourd'hui âgée de 18 ans.

    Mais il faut lever le camp. Les soldats ont à peine quitté les lieux que le duc della Volta arrive. Ruiné, il vient chercher sa fille pour la marier au ridicule, mais riche, marquis Bambini.

    Les pensionnaires du couvent reviennent. Stella n'est pas parmi elles. Le duc s'inquiète, mais elle apparaît bientôt, entourée par les Français. Monthabor et le duc échangent quelques propos assez vifs. Après avoir fait de touchants adieux à Robert, Stella consent à suivre son père.

Acte II

    Une salle du palais du duc della Volta à Novare

    Le duc et la duchesse préparent la réception au cours de laquelle sera signé le contrat de mariage de Stella. Ils doivent auparavant avouer à Bambini que Stella n'est pas la fille du duc, qu'elle est née d'un premier mariage de la duchesse. " J’épouse quand même ", dit celui-ci. Par contre Stella refuse cette union.

    Les Français arrivent à Novare. Robert, Monthabor, Griolet puis Claudine se présentent au duc avec un billet de logement. Après avoir fait la grimace, il finit par les loger sous les combles.

    Monthabor, furieux de cette réception, demande à parler à la duchesse. Quelle n'est pas sa surprise de reconnaître en elle son ex-femme. La duchesse affirme à Monthabor que Stella n'est pas leur fille, que celle-ci est en pension dans un couvent parisien.

    Stella se retrouve seule avec Robert. Les deux jeunes gens ne tardent pas à s'avouer leur amour réciproque.

    Monthabor n'est pas satisfait des explications de son ex-épouse. Il questionne Stella sur son enfance et se rend bientôt compte qu’il a devant lui sa fille. Ils tombent dans les bras l'un de l'autre.

    Stella apparaît, dans un uniforme neuf de vivandière et annonce aux invités réunis qu'elle est française et la fille du tambour-major. Elle a décidé de suivre son vrai père.

    Della Volta apprend que les Français viennent d'évacuer Novare sous la pression des Autrichiens. Il tente d'arrêter Robert et ses amis. Mais ceux-ci, protégeant Stella et Claudine, réussissent à battre en retraite.

Acte III

    1° tableau : L'hôtellerie du Lion d'or à Milan

    Tous nos personnages vont se retrouvent dans une auberge tenue par Clampas, l'oncle de Claudine.

    Arrivent successivement Robert et Claudine, qui ont été séparés de leurs compagnons de fuite, le duc et la duchesse et Bambini à la poursuite de Stella, et enfin Monthabor, sa fille et Griolet.

    Ces derniers ont arrêté un carrosse et pris la place des occupants. C'est ainsi que Griolet est devenu un jeune seigneur italien, Monthabor un capucin et Stella un petit cocher anglais.

    La duchesse se confesse à son ex-époux qu'elle prend pour un vrai capucin, jusqu'à ce qu'il se fasse reconnaître d'elle. Elle accepte de lui remettre le sauf-conduit qui devrait aider les fugitifs à quitter la ville.

    Mais Robert est reconnu et arrêté. Della Volta accepte de le faire libérer à condition que Stella épouse Bambini.

    2° tableau : Une rue à Milan

    Le cortège nuptial s'avance. Claudine, dont le visage est caché par les voiles nuptiaux, a pris la place de Stella. Robert, qui ignore la substitution, intervient pour empêcher le sacrifice de celle qu'il aime. Le pot aux roses est découvert.

   Tout serait perdu sans l'arrivée des Français à Milan, au milieu desquels on reconnaît Monthabor, sa fille et Griolet.

    Il est temps pour le duc de faire volte face. Il se rallie aux Français et accepte que Stella épouse Robert. Claudine, de son côté, a fini par comprendre que son bonheur était auprès de Griolet. C'est donc par un double mariage que se terminera cette belle histoire.

 

Représentations au "Matelots de la Dendre" :

* le mardi 25 août 1931, sous la direction de Georges Deraux.

Distribution

Stella

Y. GHESQUIERE

Duchesse

R. MORCRETTE

Robert

M. LOISELET

Duc della VOLTA

M. BIEVEZ

Monthabor

Georges LARTELIET

Régie

M. COUMONT

Direction musicale

Georges DERAUX

Avec la participation de la fanfare de Deux-Acren.

* 1980 et 1988

Retour à l'index


Société royale  "Les Matelots de la Dendre"

7801 ATH – Chaussée de Valenciennes, 195

Contact :  matelots.dendre@gmail.com                                                     068 28 37 62