Les Matelots de la Dendre

Les Matelots de la Dendre

L'opérette

Le répertoire

Les compositeurs

Les artistes

Le chant du désert

(Romberg)

 

Un cocktail de passions et d’aventures…

 

Le sujet du Chant du désert est romantique à souhait. Quelque part au Moyen-Orient, la tribu du cheikh Ali ben Ali refuse de se soumettre aux Britanniques. En effet, elle est ravitaillée, sans qu'une goutte de sang ne coule, tant chez les soldats que chez les rebelles, par un mystérieux inconnu masqué et surnommé l'Ombre rouge, à cause du burnous rouge qui l'enveloppe. Jenny, la nièce du Gouverneur, une jeune fille romanesque et audacieuse, est fiancée au capitaine Charlie, quoiqu'aimant en secret Jack, le fils du gouverneur. Mais Jack, timide ,et maladroit, n'a pas encore osé avouer à Jenny qu'il l'aime : de plus on le dit paresseux et lâche. Vous ne me croirez pas : l'Ombre rouge, c'est Jack, qui a imaginé tout cela pour montrer à Jenny ce qu'il est vraiment. Il va même jusqu'à pénétrer dans le palais, en Ombre rouge : il enlève la jeune fille, très troublée et la confie au cheikh. Mais la danseuse Azuri, l’ancienne maîtresse de Charlie, conduit le gouverneur sous la tente du cheikh. Le gouverneur y trouve l'Ombre rouge qu'il provoque en duel. Ne pouvant se battre contre son père, Jack refuse le duel et s'enfuit, renié par les rebelles, tandis que le gouverneur ordonne qu'on l'abatte. Revenu au palais, celui ci apprend par Azuri qu'il a ainsi provoqué la mort de son flls. Voici d'ailleurs Charlie triomphant : l'Ombre rouge n'est plus. Jack paraît, portant sur les bras le célèbre burnous. Son père lui pardonne et Jenny conquise, lui donne son cœur.

 

Dans ce pays neuf et avide de tout, que sont les Etats-Unis au siècle passé, on exige des distractions et des spectacles. On importe donc d'Europe, d'abord des opérettes toutes faites, puis des compositeurs, souvent germaniques : leurs productions s'inspirent de l'opérette viennoise mais aussi du répertoire londonien de Gilbert et Sullivan, et de leurs successeurs, inventeurs de la comédie musicale. Sans doute, dès 1904 se développe un théâtre musical spécifiquement américain qui aboutira à Gershwin et à Kern (Show boat) mais les compositeurs restés "européens, témoignent de tant d'inspiration mélodique, qu'on les préfère en Amérique, et même, qu'ils conquièrent le monde entier au départ de New York: Friml (Rose Marie), Youmans (No, no, Nanette), Herbert et Sigmund Romberg (1887-1951).

 

Une note cocasse : Le Chant du désert, version française c'est l'armée britannique au Moyen-Orient. Par contre, dans la version originale, c’est l’armée française, au Maroc. ! Dieu sait ce qui a poussé les adaptateurs français à ce changement, lors de la première parisienne au théâtre Mogador, en 1930 !

 

L'énorme succès mondial du Chant du désert, "the world’s greatest romantic musical ", dure toujours, des versions filmées en ont été présentées et John Hanson, un des plus célèbres chanteurs britanniques de notre époque, a dû la majeure partie de son succès à ses innombrables incarnations de l'Ombre rouge.

 

D’après Robert Pouvoyeur

Tous droits réservés

Retour à l'index


Société royale  "Les Matelots de la Dendre"

7801 ATH – Chaussée de Valenciennes, 195

Contact : matelots.dendre@gmail.com                                                     068 28 37 62