Les Matelots de la Dendre

Les Matelots de la Dendre

L'opérette

Le répertoire

Les compositeurs

Les artistes

Les Cloches de Corneville

(Planquette)

L'intrigue des "Cloches de Corneville " se déroule à la fin du règne de Louis XIV; successivement dans un sentier boisé près du Château et au marché de Corneville-sur-Risle, en Nonnandie (acte I), dans une grande salle du Château (acte 2) et dans le parc (acte 3).

"J'ai fait trois fois le tour du monde

et les dangers font mon bonheur…"

 

PRÉAMBULE

A la fin du 17ème siècle, en Normandie, le vieux Marquis de Corneville, impliqué dans une conspiration, est contraint de s'expatrier. Il part avec son fils Henri, un tout jeune garçon ; après avoir confié son château et sa fortune à son fidèle serviteur, Gaspard. Les années passent et ne voyant point son maître réapparaître, Gaspard considère que les biens qui lui sont confiés, désormais, lui appartiennent.

A la même époque et pour une raison identique à celle du Marquis de Corneville, le Comte de Luceney est forcé de quitter le pays. Il demande à Gaspard de garder sa fille Germaine née depuis quelques jours. Toujours à cette époque, ledit Gaspard trouve une fillette abandonnée dans un champ de serpolet et de ce fait, la prénomme Serpolette. Gaspard fait passer Germaine pour sa propre nièce et, plus tard, il en fera sa servante. Mais, le vieux serviteur, devenu infidèle vis-à-vis de son maître exilé, a pris soin de retirer du registre des baptêmes l'acte de naissance de Germaine.

"Ding, ding,ding, ding, ding, dong,

Sonne, sonne, sonne joyeux carillon "

ACTE UN

Quand le rideau se lève, vingt années se sont écoulées depuis le départ en exil du vieux Marquis.

Pour gagner à sa cause la confiance du nouveau Bailli qui semble le suspecter de malversation, Gaspard lui promet la main de Germaine. Or, celle-ci a juré de n'épouser que l'homme qui l'a sauvée d'une noyade certaine, voici deux ans. Cet homme est soi-disant, comme il le prétend, Grenicheux, un jeune vaurien et pêcheur d'écrevisses. En fait, Grenicheux préfère Serpolette ; mais son mariage avec Germaine sera pour lui, l'occasion de s'approprier plus tard la fortune du vieux Gaspard.

Un beau jour, après avoir "fait trois fois le tour du monde" comme capitaine d'un brick revenant des Amériques, le jeune Marquis Henri de Corneville, élégant et joli garçon, arrive incognito dans son village natal. Il rencontre Germaine qui lui raconte la légende qui court dans le pays et selon laquelle les cloches sonneront lors du retour du châtelain. Ayant l'intention de rouvrir les portes du château de ses ancêtres, le Marquis se rend au marché bi-annuel de Corneville où l'on peut embaucher domestiques, servantes et cochers. Henri engage Grenicheux, Germaine qui désire se soustraire au mariage avec le Bailli et Serpolette qui veut fuir la colère de Gaspard.

Tout à coup, s'amène Gaspard qui pique une colère et qui tente de se ruer sur Germaine. Après avoir écarté le vieil homme, Le Marquis emmène ses trois serviteurs dans son château.

"Va petit mousse où le vent te pousse

Où te portent les flots, les flots.

Sur ton navire vogue ou chavire... "

ACTE DEUX

 

Henri a dévoilé sa véritable identité. Accompagné de Serpolette, Germaine, Grenicheux, du Bailli et de quelques marins de son navire, un soir, il pénètre dans le château de ses aïeux. A l'intérieur, Le Marquis découvre des documents qui prouvent, d'une pari, l'existence d'une Comtesse de Luceney et qui apportent, d'autre pari, quelques précisions sur les origines mystérieuses de Serpolette qui pourrait être l'héritière des Luceney. Henri se sent attiré vers Germaine dont la distinction et la réserve laissent à penser qu'elle est une fille de noble famille. Germaine dévoile au jeune châtelain les raisons de son prochain mariage avec Grenicheux. En fait, c' est Henri lui-même qui a sauvé la gentille demoiselle de la noyade. Sitôt, il désire s'expliquer avec cet imposteur de Grenicheux.

Soudain, dans la nuit, une barque s'approche du château. C'est Gaspard qui vient jouer au fantôme et admirer son trésor. Pris de panique, il tente de s'enfuir quand les compagnons du Marquis lui arrachent des mains des sacs remplis de pièces d'or.

Tout à coup, après être demeurées silencieuses pendant vingt ans, les cloches se mettent à sonner à toute volée pour annoncer le retour du châtelain. Et la raison de Gaspard s'égare dès que Henri paraît !

"Et quoi !.J'aurais peur de l'ombre d'un homme

Quand un homme entier ne me fait pas peur?"

 

ACTE TROIS

Reconnue Vicomtesse de Luceney, Serpolette est entrée en possession de l'immense fortune du Comte et elle a engagé Grenicheux en qualité de valet de chambre. Un jour, elle se présente au château de Corneville à l'occasion d 'une fête organisée par le Marquis qui profite de la présence de Grenicheux pour s'expliquer à propos du sauvetage de Germaine. Le valet de chambre finit par avouer sa supercherie et reconnaît que Germaine a été sauvée des eaux par un marin inconnu. Sans être vue, Germaine a entendu toute la conversation des deux hommes. Un Marquis peut-il épouser sa servante? Peu importe pour Henri qui demande la main de la sienne. Germaine, par pudeur, refuse la proposition qui lui est adressée. Fort heureusement, Gaspard recouvre la raison pour quelques instants et remet au Marquis le document qui justifie que Germaine est bien la fille du Comte de Luceney. Quant à Serpolette, elle est fille de bohémiens et, dès lors, elle est tenue de restituer la fortune du Comte à Germaine. Il n'y a donc plus d'obstacle au mariage entre La Vicomtesse de Luceney et Le Marquis de Corneville qui accordent leur pardon au Père Gaspard. Déchue de son titre et de sa fortune, Serpolette restera, quand même, l'amie intime de Germaine. Mais, elle préférera demeurer fille à marier plutôt que d'épouser Grenicheux.

A Corneville, c'est la fête. Le cidre de Normandie coule à flots et les cloches sonnent joyeusement en l'honneur de la jolie châtelaine et de son charmant époux.

 

"Viv' le cid' de Normandie!

Rien ne fait sauter comme ça.

Et cette tisane-là

Guérit toutes les maladies"

 

Jacques Paul

Avec son autorisation

 

Les Cloches de Corneville aux "Matelots de la Dendre"

 

Retour à l'index

 


Société royale  "Les Matelots de la Dendre"

7801 ATH – Chaussée de Valenciennes, 195

Contact :  matelots.dendre@gmail.com                                                     068 28 37 62