Les Matelots de la Dendre

Les Matelots de la Dendre

L'opérette

Le répertoire

Les compositeurs

Les artistes

Le baron tsigane

(Johann Strauss fils)

Il semble que le projet de l'une des opérettes les plus achevées de Strauss ait pris corps en 1882 alors qu'il séjournait à Budapest avec sa troisième épouse Adèle pour les représentations d'une autre de ses opérettes "La Guerre joyeuse". C'est sur les conseils d'Adèle que Strauss rencontra un certain Maurus Jokay, écrivain hongrois, qui venait de terminer une nouvelle, "Saffi". Il y était question d'un seigneur banni de Hongrie dont le fils revient au pays et tombe amoureux d'une jeune bohémienne. Il s'unit à elle et devient chef des tsiganes, le tout sur fond de trésor caché et de quiproquos familiaux...L'histoire, riche en rebondissements, fut immédiatement traduite et refondue en livret par le critique Ignaz Schnitzer. Après une lente élaboration, Johann Strauss eut la grande joie de voir son oeuvre triomphalement créée à Vienne le 24 octobre 1885. Même le terrible critique Eduard Hanslick ne tarit pas d'éloges lorsqu'il relate l'évènement : "Tout est vrai, tout est senti, naturel, les sentiments sont rendus par des moyens simples [...] l'inspiration mélodique est fraiche et gracieuse..."
On peut dire qu'avec "Le Baron Tsigane", Strauss inaugure un style d'opérette "à la hongroise", genre repris par la suite par des musiciens comme Kalman et Lehar. Il réalise ici une adroite fusion entre des éléments du folklore tsigane et la "Gemüth" (sentimentalité) viennoise.
L'oeuvre ayant subi aux cours des ans de nombreuses manipulations, il faut rendre justice aux travaux musicologiques récents du chef d'orchestre Nikolaus Harnoncourt qui a tenté une reconstitution la plus fidèle possible, redonnant à l'ouvrage une force, un relief qu'elle avait perdus.

Retour à l'index


Société royale  "Les Matelots de la Dendre"

7801 ATH – Chaussée de Valenciennes, 195

Contact :  matelots.dendre@gmail.com                                                     068 28 37 62