Les Matelots de la Dendre

Les Matelots de la Dendre

L'opérette

Le répertoire

Les compositeurs

Les artistes

Trombolino

(Hervé)

Selon Berlioz, le trombone est le véritable chef des instruments de musique "épiques". Rien d'étonnant donc à ce que Trombolino soit le nom d'un chef de brigands, dont le rôle fut d'ailleurs créé à L'Eldorado, en 1868, par celui qui allait devenir le célèbre Jules Pacra, roi de la chanson.

Pour Paul Saint-Renard et Hervé, Trombolino est bandit napolitain et amateur d'opéra, ayant sa baignoire à l'année au théâtre San Carlo. Il a un rival sur le terrain du bel canto: un riche barbon, le marquis de Cantarini qui invoque un œil vainqueur et un teint ,fleuri qui le font, chante-t-il, ressembler au célèbre ténor Montaubry. Une portent à une diva du nom de Pénilla. A leur image, elle aussi rêve sa vie faute de vivre son rêve. Elle veut accéder à ce que l'on n'appelait point encore le vedettariat international. Artiste méconnue ne devrait-elle pas occuper le haut de l'affiche avec un répertoire qui va de La Favorite à la Vénus aux carottes, en passant par deux airs de l'hirondelle, celui de la Mignon d'Ambroise Thomas et celui de l'Œil crevé d'un certain Hervé !

Comment, dans l'immédiat, ces deux bruyants soupirants vont-ils gagner le cœur de la belle? Première tentative de séduction de la part de Cantarini en se faisant passer à ses yeux pour Trombolino. Il ne semble pas loin de gagner la partie moitié par le charme appuyé moitié par la terreur, quand retentit l'héroïque chant des Abruzzes poussé par le très en voix, le vrai Trombolino. Après une entrée aussi fracassante, on devine qu'il réduit l'imposteur à merci, jusqu'à le faire chanter (dans les deux sens du mot) et même danser. Tout plutôt que la mort pour le vaincu, tout plutôt que la torture du genre assister à une conférence sur le vélocipède considéré au point de vue militaire, faire un voyage en train de plaisir, apprendre par cœur un numéro entier du Tintamarre, journal du temps.

Rien ne vaut une bonne et sincère réconciliation, Trombolino sortant vainqueur de sa turbulente joute amoureuse. Il va hisser Pénilla au faîte de la renommée,faire définitivement la paix avec son noble et piteux adversaire, sur rythme de boléro à trois. Au trombone: le marquis.

Retour à l'index

 


Société royale  "Les Matelots de la Dendre"

7801 ATH – Chaussée de Valenciennes, 195

Contact :   matelots.dendre@gmail.com                                                     068 28 37 62