Robert Stolz (1880-1975)

Buste de Robert Stolz dans le Stadtpark à Vienne, Autriche.

(Attention : les liens hypertextes renvoient à l'Encyclopédie libre Wikipédia)

Biographie

Petit-neveu de la soprano Teresa Stolz, Robert Stolz est né de parents musiciens à Graz. Son père était chef d'orchestre et sa mère pianiste de concert. Il a étudié au Conservatoire de Vienne avec Robert Fuchs et Engelbert Humperdinck. De 1899, il occupe successivement des postes de direction d'orchestre à Maribor (Marburg), Salzbourg et Brno avant de succéder à Artur Bodanzky au Theater an der Wien en 1907. Il y a dirigé, entre autres, la première représentation de Der tapfere Soldat d'Oscar Straus en 1908. Il quitte ce théâtre en 1910 pour devenir un compositeur indépendant et chef d'orchestre. Pendant ce temps, il avait commencé à composer, avec un certain succès, des opérettes et des chansons.

Après avoir servi dans l'armée autrichienne pendant la première guerre mondiale, Stolz se consacre principalement au cabaret, et s'installe à Berlin en 1925. Vers 1930, il commence à composer des musiques de films, notamment pour le premier film sonore allemand Zwei Herzen im Dreivierteltakt, dont la valse est rapidement devenue un succès populaires. Certaines compositions antérieures Stolz, comme Adieu, mein kleiner Gardeoffizier de son opérette Die lustigen Weiber von Wien, ont touché un large public grâce au cinéma.

Avec la montée du nazisme en Allemagne Stolz retourne à Vienne, où sa chanson du film Ungeküsst homme gehn schlafen soll nicht obtient un franc succès. Après l'Anschluss, il déménage à nouveau, d'abord à Zürich puis à Paris, où, en 1939, il fut arrêté comme ennemi étranger. Avec l'aide d'amis et il est libéré en 1940 et gagne New York.

En Amérique, Stolz atteint la célébrité avec ses concerts de musique viennoise, en commençant par Night in Vienna au Carnegie Hall. Il reçoit aisni de nombreuses invitations à composer de la musique pour des spectacles et de films, ce qui lui vaut deux nominations aux Academy Awards : Waltzing in the Clouds est nominé pour la meilleure chanson originale en 1941, et sa partition pour C'est arrivé demain a été nommée pour l'Oscar de la meilleure musique de film en 1945.

En 1946, Stolz retourne à Vienne, où il a vécu le reste de sa vie. Dans les années 1960 et 1970, il fait un certain nombre d'enregistrements d'opérettes de compositeurs comme Johann Strauss II, Franz Lehár, Emmerich Kálmán, et à Léo Fall, qu'il avait connu précédemment.

En 1970, pour marquer son 90e anniversaire, il est fait citoyen d'honneur de Vienne. Il a également reçu Grande Médaille d'honneur de Vienne. Une série de timbres-poste commémoratifs lui est consacrée.

Pendant ces années, il dirigeait avec une baguette héritée de Franz Lehár, et qui avait été initialement celle de Johann Strauss dont les initiales sont gravées en argent.

A sa mort à Berlin en 1975, Robert Stolz a reçu l'honneur de funérailles nationales dans le foyer de l'opéra national. Il est enterré près de Johannes Brahms et de Johann Strauss II au Cimetière central de Vienne, et une statue lui a été dédiée dans le Stadtpark.

Quelques opérettes

Quelques titres de chansons

Lien externe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA.

Source : Article Robert Stolz de Wikipédia en français (auteurs )