Les Matelots de la Dendre

Les Matelots de la Dendre

L'opérette

Le répertoire

Les compositeurs

Les artistes

Charles Aznavour

(Paris, 1924 - )

Charles Aznavour , né Chahnour Vaghinag Aznavourian le 22 mai 1924 à Paris, est un auteur-compositeur-interprète, acteur, écrivain et diplomate franco-arménien. Il réside à Genève, en Suisse, où il est l'ambassadeur de l’Arménie et représentant permanent de ce pays auprès de l'ONU. Il est aussi, depuis 1995, représentant permanent de l'Arménie auprès de l'Unesco.

Biographie

Enfance

Charles Aznavour naît le 22 mai 1924, rue Monsieur-le-Prince à Paris, dans une famille d’artistes. Son père, Micha Aznavourian, arménien né à Akhaltsikhé, en Géorgie, où Charles donne un concert en 2012, est le fils d’un cuisinier du gouverneur d'Arménie. Sa mère, Knar Baghdassarian, est issue d’une famille de commerçants arméniens de Turquie.

Il voit le jour par hasard en France, alors que ses parents séjournent à Paris dans l’attente d’un visa pour les États-Unis. Micha, ancien baryton, ouvre un petit restaurant arménien à Paris rue Champollion, où il chante pour les exilés d'Europe centrale. Nommé « Le Caucase », la cuisine et la musique, y étaient plutôt russes. Avec sa femme comédienne, ils élèvent leurs deux enfants, Charles et sa sœur aînée Aïda, dans une atmosphère de musique et de théâtre et au milieu des nombreux artistes qui fréquentent leur restaurant. Un jour, le restaurant fait faillite donc le père ouvre un café rue Cardinal Lemoine juste en face de "l'école des enfants du spectacle". Charles voulant toujours être acteur, ses parents l'inscrivent à "l'école des enfants du spectacle" reputée pour ses classes à horaires aménagés. C'est là que la grande carrière de Charles Aznavour commence. À l'âge de neuf ans, le jeune Charles prend Aznavour pour nom de scène et commence une carrière de chanteur et de comédien.

Les débuts

La carrière d'Aznavour connaît un premier éveil en 1946 lorsqu'il est remarqué par la chanteuse Édith Piaf. Formant alors le duo Roche et Aznavour (avec le pianiste Pierre Roche), ils accompagnent Piaf et les Compagnons de la chanson dans une tournée en France et aux États-Unis en 1947-1948.

La « conquête » de l'Amérique par les deux acolytes s'effectue toutefois au Québec en 1948, où le duo se produit pendant un an et demi. Ils se retrouvent au cabaret montréalais Au Faisan Doré pendant quarante semaines, où ils donnent onze concerts hebdomadaires. Entre 1948 et 1950, ils font paraître six 78 tours, contenant notamment les titres J'ai bu (1948), Départ express (1948) et Le feutre taupé (1948).

Entre 1950 et 1955, Aznavour écrit plusieurs chansons que Gilbert Bécaud met en musique et interprète. Au début des années 1950, la notoriété arrivant, viennent aussi les premières critiques : après une soirée qui se termine en « bide », Aznavour écrit, lucide : « Quels sont mes handicaps ? Ma voix, ma taille, mes gestes, mon manque de culture et d'instruction, ma franchise, mon manque de personnalité. Ma voix ? Impossible de la changer. Les professeurs que j'ai consultés sont catégoriques : ils m'ont déconseillé de chanter. Je chanterai pourtant, quitte à m'en déchirer la glotte. D'une petite dixième, je peux obtenir une étendue de près de trois octaves. Je peux avoir les possibilités d'un chanteur classique, malgré le brouillard qui voile mon timbre […] ». En 1952, il postule même pour remplacer Marc Herrand qui a quitté les Compagnons de la chanson, en vain. Cependant il restera en très bons termes avec eux et sera parrain de la fille de Fred Mella, Laure, qui naîtra quelques années plus tard.

La consécration

L’année 1956 marque un premier grand élan dans la vie du chanteur. Lors d’un récital à Casablanca, la réaction du public est telle qu’Aznavour est aussitôt propulsé au rang de vedette. Pour sa première à l'Olympia, Aznavour écrit Sur ma vie (1956), qui devient son véritable premier succès populaire. De fil en aiguille, les contrats se succèdent, et, après un autre passage de trois mois à l'Olympia, sa carrière prend définitivement son envol à l’Alhambra, avec son interprétation de la chanson Je m’voyais déjà (1960). Écrite quelques mois auparavant dans un bar de Bruxelles, cette chanson non autobiographique fut refusée par Yves Montand .

Lors de cette soirée du 12 décembre 1960, après sept chansons interprétées devant un public froid, l'artiste sort son ultime atout : Je m'voyais déjà, qui raconte l'histoire d'un artiste raté (« À 18 ans, j'ai quitté ma province… »). À la fin de sa prestation, des projecteurs sont braqués sur le public. Aucun applaudissement. En coulisses, Aznavour est prêt à abandonner le métier. Retournant saluer une dernière fois, il voit la salle de l'Alhambra crouler alors sous un tonnerre d'applaudissements. C'est un triomphe. Il a trente-six ans.

Au cours de la décennie des années 1960, il enchaîne les tubes : Tu t’laisses aller (1960), Il faut savoir (1961), Les comédiens (1962), La mamma (1963), Et pourtant (1963), Hier encore (1964), For Me Formidable (1964), Que c'est triste Venise (1964), La Bohème (1965), Emmenez-moi (1967) et Désormais (1969). Ces chansons font pour la plupart référence à l’amour et au temps qui passe. En pleine vague yéyé, il écrit aussi deux de leurs plus grands succès à Johnny Hallyday : Retiens la nuit (1961), puis à Sylvie Vartan : La plus belle pour aller danser (1963).

En 1972, il crée la chanson Comme ils disent, qui, première du genre traite de l'homosexualité de façon sérieuse et sans dérision. Il apparaît dans le film documentaire de Raymond Depardon 1974, une partie de campagne, chantant en soutien de Valéry Giscard d'Estaing durant l'un des derniers meetings de l'entre-deux-tours de la campagne présidentielle de 1974.

Il est l'invité vedette d'un épisode du Muppet Show en 1976.

En 1981, il est co-soliste sur la chanson Stenka Razine, qu'il a écrite, interprétée avec les Compagnons de la chanson.

Les années 1980 et 1990

Depuis le terrible tremblement de terre de 1988 ayant frappé l'Arménie, Charles Aznavour ne cesse d’apporter son soutien à son pays d'origine, grâce à sa fondation Aznavour pour l’Arménie. Sa chanson Pour toi Arménie (1989), enregistrée avec la collaboration de plus de quatre-vingts artistes, se hisse au sommet des hit-parades. En 2001, pour le remercier, son nom est donné à une place dans le centre d’Erevan, la capitale arménienne, sur la rue Abovyan par les autorités du pays. Une statue lui est même érigée à Gyumri, la ville d’Arménie la plus touchée par le Séisme de 1988.

En 1995, Aznavour achète les éditions musicales Raoul Breton. Deux années plus tard, il est nommé officier de la Légion d'honneur, puis commandeur en 2004. Ayant toujours conservé une amitié profonde pour le Québec, il se lie d'amitié, en 1996, avec la chanteuse québécoise Lynda Lemay et s'implique pour l'aider dans sa carrière.

En 1998, Aznavour revisite ses anciens succès en leur donnant une « couleur » jazz sur l’album Jazznavour, réalisé avec la collaboration de Dianne Reeves, Jacky Terrasson, Michel Petrucciani, Eddy Louiss, Richard Galliano et André Manoukian. La même année, CNN et les lecteurs du Times Online à travers la planète élisent Charles Aznavour « Artiste de variétés du siècle ». Il est reconnu comme étant le performer par excellence du siècle, avec près de 18 % des votes, déclassant ainsi Elvis Presley et Bob Dylan.

En 2002, il tient le rôle principal de son film le plus personnel : Ararat, d’Atom Egoyan, qui traite du génocide arménien.

Les années 2000

Au printemps 2005, Charles Aznavour amorce une tournée d’adieu nord-américaine, qu’il entame au Québec et qu’il conclut à l’automne de l’année suivante aux États-Unis et au Canada. Un concert donné en plein air à Erevan le 30 septembre 2006 par le « héros national » (titre qu'il possède en Arménie8) rassemble plus de 100 000 spectateurs. Il annonce ensuite, au cours de l'année 2007, des concerts à travers le Japon, l'Europe, l’Asie, l'Océanie et l’Amérique du Sud, déclarant que cette tournée d’adieu devrait le mener jusqu’au-delà de 2010, si sa santé le lui permet.

Du 9 octobre au 10 novembre 2007, « le grand Charles » foule une fois de plus le Palais des congrès de Paris, où il propose au public un concert plus intimiste, accompagné d'une orchestration très rythmée, ainsi que des titres qui, depuis des décennies pour certains, n'avaient plus été interprétés (Il pleut, Viens, Entre nous, Pour faire une jam, etc.).

Faisant partie des personnalités les plus appréciées de son pays, selon un sondage de début janvier 2007, Charles Aznavour lance en octobre 2007 un recueil de nouvelles, intitulé Mon père, ce géant. Dans ce premier recueil, il aborde des thèmes familiaux, parfois sensibles, tout en insistant sur l'importance du rôle des parents.

À l'occasion des célébrations entourant le 400e anniversaire de la ville de Québec, Charles Aznavour se produit le 6 juillet 2008 sur le site des Plaines d'Abraham, en plein cœur de la Vieille-Capitale. Ce spectacle, qui a attiré plus de 100 000 spectateurs, est seulement le troisième concert en plein air donné par Aznavour.

Le 26 décembre 2008, le président de la République d'Arménie, Serge Sargsian, confère au chanteur français la citoyenneté arménienne8. En février 2009, il accepte le poste d'ambassadeur d'Arménie en Suisse qui lui a été proposé par le président arménien. Le 30 juin 2009, il présente ses lettres de créance à Hans-Rudolf Merz, le président de la Confédération suisse. Charles Aznavour est également le représentant permanent de l'Arménie auprès de l'ONU à Genève. Le 26 juin 2009, il présente ses lettres de créance à Sergueï Ordjonikidze, le directeur général de l'office des Nations unies à Genève.

Au printemps 2009, à l'aube de ses quatre-vingt-cinq ans, Charles Aznavour entreprend une tournée nord-américaine appelée Aznavour en liberté, puisque le chanteur se permet d'explorer des chansons de son répertoire un peu moins connues. Cette mini-tournée le mène notamment à Montréal, New York, Los Angeles et Ottawa.

En 2011, le chanteur est victime de rumeurs proliférant sur Internet de personnes ayant affirmé son décès. Afin de faire croire à la véracité de ces allégations, ces personnes ont ajouté des hommages et des clichés à leurs messages. Charles Aznavour, bel et bien vivant, s'empresse, le 30 mars 2011, de le faire savoir sur les ondes de la radio RTL, lors de l'interview de José Garcia par Christophe Hondelatte, les interrompant pour déclarer, avec le sourire, « Je ne suis pas mort ! ».

Dernières réalisations

À l'automne 2009, Charles Aznavour propose un nouvel album où, tout comme à la fin des années 1990, il revisite quelques-uns de ses plus grands succès, mais sous une forme jazz. Il est accompagné du Clayton Hamilton Jazz Orchestra. Également, il publie une autobiographie, intitulée À voix basse, où il aborde différents moments de sa carrière et de sa vie privée.

Le 6 mars 2010, Charles Aznavour est président d'honneur de la vingt-cinquième édition des Victoires de la musique, cérémonie au cours de laquelle il reçoit une « Victoire d'honneur » pour l'ensemble de sa carrière.

Durant l'automne 2011, l'artiste âgé de 87 ans, donne une série de concerts à l'Olympia de Paris. Le 12 décembre 2011, il donne une unique représentation à Moscou, dans la salle de spectacle du Kremlin.

En avril 2012, il se produit à la Maison symphonique de Montréal ainsi qu'au Capitole de Québec.

Le 27 avril 2013, il annonce la sortie d'un album consacré à des chansons qu'il a composées de 1950 à 1970, avec Gilbert Bécaud. Ce 58e opus sera présenté en 2014, alors que Charles Aznavour aura 90 ans.

Le 15 juin 2013, il interprète en duo à Bercy, à l'occasion des 70 ans de Johnny Hallyday, Sur ma vie dans une immense émotion.

En 2014, il entreprend, pour ses 90 ans, une tournée mondiale qui passe par Israël, l'Arménie, l'Allemagne, le Royaume Uni, la Pologne, l'Espagne, l'Italie, les Etats-unis, la Russie, la Suisse et la Belgique et le Canada.

Le 12 Mai 2014, lors de son concert à Erevan à l'opéra d'Arménie, étaient présents le président d'Arménie et le président de France : François Hollande.

Depuis les années 1980, sa choriste soliste est la chanteuse Claude Lombard. Il accueille sa fille, Katia dans son orchestre, aussi en tant que choriste et avec qui il interprète le duo "Je voyage".

Pendant ses soixante-dix ans de carrière, Charles Aznavour a joué dans plus de soixante films, a composé plus de mille chansons, chanté dans six langues différentes et a vendu plus de cent millions de disques à travers le monde.

Théâtre, opérette

 

  Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Charles Aznavour de Wikipédia en français (auteurs)


Société royale  "Les Matelots de la Dendre"

7801 ATH – Chaussée de Valenciennes, 195

Contact :  matelots.dendre@gmail.com                                                     068 28 37 62